Le cancer
de la peau

Les kératoses actiniques : ces lésions très fréquentes ne sont pas des cancers cutanés. Certaines d'entre elles peuvent évoluer vers un cancer cutané.

 Qu'est-ce ?

La kératose actinique ou kératose solaire se présente comme une croûte localisée de la surface de la peau qui revient et persiste. Elles sont rugueuses au toucher (comme du papier de verre). C'est une alerte de la peau qui a perdu ses capacités naturelles de défense face aux UV.
Elles sont la conséquence d'expositions prolongées et répétées au soleil. Elles ne concernent que les zones exposées.

 Qui est touché ?

Les kératoses actiniques sont très fréquentes chez les individus à peau claire vivant au soleil. Ils surviennent habituellement chez les personnes âgées de plus de 50 ans et sont plus fréquentes dans certaines professions : agriculteur, marin, sportif en plein air, ouvrier du bâtiment, etc.

ATTENTION : les kératoses actiniques peuvent aussi survenir chez des patients sans facteurs de risque établis. Restez vigilants. Si vous découvrez une lésion suspecte, consultez votre médecin.

 Est-ce grave ?

La kératose actinique est le témoin d'une modification tissulaire induite par les UV. La peau présente alors un risque accru de développement de carcinomes spino-cellulaires.
Les dermatologues recommandent la destruction des kératoses actiniques et le suivi régulier des patients atteints.

La kératose actinique est le témoin d'une modification tissulaire induite par les UV. La peau présente alors un risque accru de développement de carcinomes spino-cellulaires

Les carcinomes : les plus fréquents mais plus facilement traités quand ils sont diagnostiqués précocement.

 Qu'est-ce ?

Ce sont les plus courants des cancers cutanés. Ils sont surtout causés par des expositions fréquentes et répétées au soleil.
Le carcinome baso-cellulaire est le plus répandu : il représente 90% des cancers de la peau. Favorisé par des coups de soleil à l'âge adulte, 20% des sujets de plus de 50 ans en sont atteints... Ils ne métastasent jamais.
Le carcinome épidermoïde (10% des cas) présente un risque plus élevé et peuvent conduire dans certaines localisations comme l'oreille ou la lèvre, à l'apparition de métastases.

 Qui est touché ?

Tout le monde peut être touché. Les carcinomes sont cependant plus fréquents chez les individus à peau claire vivant au soleil.

 Est-ce grave ?

Les carcinomes sont rarement mortels. Ils progressent lentement. Un dépistage précoce permet un traitement plus facile et augmente les chances de guérison. Il est donc impératif de consulter votre médecin très rapidement si vous découvrez une lésion suspecte. En cas de détection tardive, compte tenu de leur localisation fréquente sur le visage, ils peuvent entraîner de sévères cicatrices invalidantes ou inesthétiques.

Le carcinome

Le mélanome : son pronostic peut mettre en jeu la vie du patient.

 Qu'est-ce ?

C'est une tumeur maligne qui se forme dans les mélanocytes, les cellules qui produisent la mélanine (pigment à l'origine du bronzage). Elle se manifeste habituellement par une tache brune ou noire, soit sur peau saine, soit plus rarement à partir d'un grain de beauté préexistant. Le mélanome semble davantage favorisé par des expositions intenses et de courte durée, surtout celles qui provoquent des coups de soleil.

 Qui est touché ?

Tout le monde peut être touché. Et contrairement aux carcinomes, le mélanome peut survenir à tout âge : si la moitié des mélanomes apparaît chez les personnes de plus de 50 ans, il est l'un des cancers les plus fréquents chez les jeunes (rare chez les enfants, l'âge moyen au moment du diagnostic est actuellement estimé à 30 ans).

 Est-ce grave ?

Bien qu'il soit le plus rare, le mélanome malin est considéré comme le plus redoutable des cancers de la peau. En raison de sa capacité à métastaser, il doit être diagnostiqué le plus tôt possible. Plus le diagnostic est précoce, plus les chances de guérison sont grandes.
Dans la grande majorité des cas, on peut obtenir la guérison complète d'un mélanome si le traitement est mis en œuvre au premier stade du développement. Il est donc impératif de consulter votre médecin très rapidement si vous découvrez une lésion suspecte.

La guérison du cancer de la peau est directement liée au stade d'évolution auquel le traitement médical ou chirurgical est mis en oeuvre. Consultez donc régulièrement votre médecin pour un contrôle périodique de vos grains de beauté.

Le mélanome