Le soleil ami
et ennemi

  • Les UV ne représentent que 5% du rayonnement solaire reçu sur la terre mais sont très puissants. Il en existe plusieurs sortes et chaque type d'UV a des effets différents sur la peau.
  • Les UV-A: représentent 90% des UV reçus sur la terre. Ils traversent les nuages, le verre et l'épiderme et peuvent pénétrer jusqu'au niveau du derme.
    Leur effet sur la peau est difficilement perceptible car ils sont peu douloureux.
    Ils sont responsables du vieillissement cutané, de réactions allergiques et de cancers cutanés.
  • Les UV-B: représentent 10% des UV reçus sur la terre. Ils sont très énergétiques et sont arrêtés par les nuages, le verre et peuvent pénétrer dans l'épiderme.
    Ils sont responsables du bronzage mais aussi des brûlures (coup de soleil) ainsi que de réactions allergiques et de cancers cutanés.
  • Les UV-C: ont une courte longueur d'onde et sont complètement filtrés par la couche d'ozone. Ils n'atteignent pas la surface de la Terre.
  • L'épiderme: est la couche superficielle de la peau dont la surface est tapissée de cellules mortes kératinisées (glossaire) qui desquament. C'est une barrière qui nous protège des agressions de l'environnement
  • Le derme: situé sous l'épiderme, est un tissu de type conjonctif (glossaire) . Son épaisseur est variable selon les régions corporelles
  • L'hypoderme: est le compartiment le plus profond et le plus épais de la peau.

Le soleil est indispensable à la vie. Encore faut-il en user avec modération

  • Chaleur : un des effets bénéfiques du soleil est la chaleur qu'il procure. Elle est assurée par l'énergie délivrée par les radiations infrarouges de la lumière solaire
  • Humeur : le soleil a un rôle sur l'humeur et peut se montrer un excellent traitement de certaines formes de dépressions saisonnières qui se manifestent essentiellement chez les femmes lors d'un manque de lumière.
    Les personnes concernées ressentent une fatigue, une perte d'intérêt pour la vie quotidienne, un besoin de sommeil, et peuvent développer une boulimie.
    Tous ces symptômes disparaissent quand le soleil revient.
  • Vitamine D : les UV sont nécessaires à la synthèse de la vitamine D, essentielle à la fixation du calcium sur les os.
    15 mn par jour d'exposition suffisent à fabriquer suffisamment de vitamine D chez les individus ayant une peau de blond ou de roux.
    En revanche, les individus à peau pigmentée ont besoin d'une exposition quotidienne supérieure.
    Un ciel même couvert en été est suffisant pour assurer la synthèse de vitamine D. Une brève exposition (15 mn) deux fois par semaine est suffisante.

Les méfaits du soleil

À court terme

  • L'érythème solaire (coup de soleil)

    Principalement causé par les UVB

    C'est l'effet néfaste immédiat le plus fréquent lors d'une exposition au soleil. Les érythèmes solaires se définissent comme une brûlure de la peau au 1er degré ou encore comme une inflammation aiguë de la peau.
    C'est une brûlure douloureuse dont la gravité (brûlure au 1er degré ou au 2nd degré, rougeurs, œdème…) dépend de la dose d'UV reçue et du phototype du sujet.

  • Les photo-dermatoses

    Causé par les UVB et les UVA

    Elles sont souvent le résultat d'une sensibilité exagérée et anormale aux UV. Dans tous les cas, elles nécessitent une photo-protection avec un indice de protection UVB maximal (SPF 50+), renforcé contre les UVA (PPD 30).
    La principale photo-dermatose est la lucite (90% des cas) : déclenchée par les UVA.
    Elle est fréquente chez les femmes au début de l'été.
    Caractérisée par des rougeurs et des démangeaisons intenses, les lucites touchent les zones découvertes et peuvent récidiver. L'urticaire solaire, elle, est plus rare (5% des photo-dermatoses).

  • Les dermatoses aggravées par le soleil

    Causé par les UVB et les UVA

    Acné : l'acné s'atténue avec le soleil mais des poussées apparaissent après l'été et l'arrêt de l'exposition.
    Soyez vigilants en cas de traitements photo-sensibilisants.

    Herpès : maladie virale fréquente survenant par poussées, favorisées par les UV.

    Chloasma ou masque de grossesse : pigmentation des pommettes et du front touchant 70% des femmes enceintes à partir du 4ème mois favorisée par une exposition solaire.

    Autres : il existe d'autres photo-dermatoses plus rares telles que le lupus.

    Les photosensibilisations : elles sont dues à une exagération de la réponse cutanée au soleil. Une photosensibilisation correspond à la rencontre d'une substance phot-sensibilisante (par exemple un médicament ou un parfum) et d'une longueur d'UV efficace. La substance, sous l'effet d'un rayonnement, va se trouver activée et va entraîner une réaction cutanée. Lisez donc attentivement la notice des produits que vous utilisez (par exemple un médicament) avant toute exposition au soleil.
    Les substances photo-sensibilisantes.

À long terme

  • Le vieillissement cutané

    Principalement causé par les UVA

    Le soleil agit comme un accélérateur du vieillissement de la peau. Le photo-vieillissement est le vieillissement produit à long terme par le soleil.
    Le photo-vieillissement vient donc s'ajouter au vieillissement naturellement programmé (chrono-vieillissement).



    Il se traduit par :

    • Une pigmentation inhomogène (taches)
    • Un teint jaune
    • Des rides profondes
    • Une perte de densité et d'élasticité de la peau
  • La photo-carcinogèse (cancer cutané)

    Causé par les UVB et les UVA